Les gestes éco-responsables

Dans cette page

Dernière mise à jour : 16/01/2019

Les gestes éco-responsables

L'écosystème marin est fragile et sa protection est un enjeu important dans la navigation. Il existe des actions responsables à connaître et à appliquer. C'est grâce à cela que les gestes des marins peuvent commencer à sauver.

Les déchets

Le saviez vous ? Un sac plastique met environ 450 ans à se biodégrader.

Il est alors important de ne jeter aucun déchet par-dessus bord et veiller à ramasser les déchets comme les sacs plastiques ou les cannettes qui flottent sur l'eau pour éviter que les animaux marins ne les avalent et meurent étouffés.

Vous pouvez également prévoir un lieu de stockage différenciant matières organiques et emballages à trier en veillant à ce qu'il soit à l'abri du vent.

Il est sage de préférer des bocaux en verre plutôt que des bouteilles en plastiques pour contenir des petits objets ou des aliments tels que la farine ou la semoule.

Une fois que vous êtes amarré dans un port, jetez vos déchets dans les containers prévus à cet effet. Faites attention à bien respecter les consignes de tri et vidangez vos cuves d'eaux usées uniquement dans les endroits prévus à cet effet. Port Chantereyne a notamment mis en place un “Point Propre” situé à l'entrée du terre-plein. Cette mini-déchetterie portuaire est destinée à faciliter la collecte des déchets spéciaux et dangereux tels que les bombes aérosols, les batteries, les pots de peinture etc. Vous y trouverez également des conteneurs à verre, à huiles usagées et un conteneur pour les déchets recyclables. Nous prions les utilisateurs de bien respecter les modalités de tri, telles qu'indiquées sur les panneaux apposés dans le local.

Si vous êtes un plaisancier fumeur, veillez à ne pas jeter vos mégots de cigarettes à l'eau ou sur terre. Ils mettent très longtemps à se dégrader et peuvent être avalés par des oiseaux ou des animaux marins. Optez plutôt pour des petits cendriers de poche. Votre port de plaisance en met à votre disposition à l'accueil du bureau du port.

L'eau

Certains gestes permettent de maîtriser sa consommation d'eau afin de la préserver.

Il est important de limiter le volume d'eau utilisé pour la vaisselle ou pour les douches et de veiller à ne pas laisser couler les robinets inutilement. D'autres solutions peuvent être envisagées comme l'installation à bord d'un dessalinisateur ou encore de toilettes à l'eau de mer. Il est également possible d'investir dans de petits appareils permettant de faire des économies comme les réducteurs de débit sur les robinets. Il est possible de s'équiper d'un système de collecte d'eau de pluie et d'osmoseurs pour purifier cette dernière, afin de l'utiliser pour le lavage des bateaux ou le rinçage du matériel.

Le carburant

Si vous possédez un voilier, utilisez le plus souvent possible vos voiles plutôt que le moteur sauf dans les situations où le moteur est de rigueur.

En ce qui concerne votre moteur, essayez de le faire réviser une fois par an et de l'entretenir avec des lubrifiants écologiques. Vous pouvez également utiliser une pompe manuelle et un entonnoir assez grand lors du remplissage des nourrices, afin que du carburant ne se répande pas dans les eaux du port.

Si vous voyez toute trace de pollution en mer ou dans un port, vous pouvez le signaler à la marina la plus proche.

La pêche

Pour une pêche responsable et un écosystème marin respecté, il est important de prendre connaissance des zones et périodes de pêche autorisées. Il est aussi important de respecter les quantités et les tailles minimales autorisées pour la capture des poissons, des coquillages et des crustacés.

Il arrive souvent que des pêcheurs abandonnent des filets ou des flotteurs en plastique. Si pendant votre sortie de pêche en mer vous apercevez un de ces filets abandonnés, un de ces flotteurs à la dérive ou encore des hameçons ou des nasses, essayez de les ramasser afin d'éviter que ces derniers viennent s'entortiller autour du corps de pauvres animaux marins.

L'énergie

La consommation d'énergie à bord d'un bateau peut être forte. Il existe des moyens pour limiter sa consommation d'énergie.

En cas d'absence prolongée, vous pouvez débrancher l'alimentation électrique de votre bateau.

Vous pouvez également utiliser pour vos feux de navigation des lampes à leds qui, en comparaison avec une lampe à incandescence, disposent d'une durée de vie plus importante, et voient leur consommation divisée par 10 pour une diffusion de lumière équivalente.

Une option, certes onéreuse, mais responsable peut être envisagée. Il s'agit de la mise en place de panneaux solaires ou d'un hydro-générateur qui permettent une autonomie presque complète à bord du navire.

Carénage

Le carénage de votre bateau doit être effectué dans les zones prévues à cet effet et aménagées pour la récupération des résidus et des eaux de ruissellement. Il ne faut pas utiliser les cales de mise à l’eau comme d’un endroit de carénage. Il est également préférable de privilégier le nettoyage mécanique des coques de bateaux avec le sablage et le décapage manuel au détriment de peintures antifoulings qui agressent la flore marine. Cependant si l’utilisation d’une peinture anti-salissures semble nécessaire il est sage de privilégier celle qui comporte le moins de pesticide et de cuivre possible et veiller à l’appliquer avec attention.

Navigation et Mouillage

Lors de votre navigation, veillez à toujours naviguer à distance des espèces protégées notamment les mammifères marins, les oiseaux marins ou encore les tortues marines, afin de ne pas les perturber. Ne les poursuivez pas pour mieux les voir, ne coupez pas leur trajectoire et n'essayez en aucun cas de les toucher. Il est préférable de les observer à distance.

Il est important de limiter les débarquements dans les zones protégées, les zones de nidification ou encore les zones de nurserie car cela favorise la protection des habitats des espèces fragiles.

Choisissez toujours soigneusement votre zone de mouillage, en choisissant en priorité le sable afin de préserver les herbiers de posidonies ou de zostères.

Soyez toujours vigilant en évitant de trainer l'ancre sur le fond où de nombreuses espèces vulnérables vivent et se reproduisent.

Cette page a-t-elle répondu à vos attentes ?